Journal du 3ème Groupe de Transport

Journal interactif des anciens tringlots sahariens du 3ème GT et autres sahariens

-12%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez 250€ à dépenser
220 € 250 €
Voir le deal

3 participants

    Les fusées au Sahara

    Jules DELRUE
    Jules DELRUE

    Messages : 13
    Date d'inscription : 16/08/2009
    Age : 76
    Localisation : Tourcoing 59200

    Les fusées au Sahara Empty Les fusées au Sahara

    Message  Jules DELRUE 05.09.09 14:53

    Salut les tringlots,
    Je me souviens de ce jour de 1965, nous étions à la porte du lavoir quand nous vîmes arriver des hommes tout en blanc. Ils entouraient une énorme fusée, couchée sur une remorque très basse munie de toutes petites roues. Ils ont installé la fusée près du lavoir, le reste de la journée a servi à mettre la fusée à la verticale. Le lancement s’est fait à trois heures du matin, dans un bruit infernal. Nous regardions tout ça assis à environ cent mètres.
    Amicalement
    lejulot59
    Alain BROCHARD
    Alain BROCHARD

    Messages : 366
    Date d'inscription : 16/08/2009
    Age : 78
    Localisation : Le Verdon sur Mer 33123 (Gironde)

    Les fusées au Sahara Empty Fusée CENTAURE

    Message  Alain BROCHARD 08.09.09 15:30

    Bonjour Jules

    Il y aurait eu paraît-il un tir de Centaure à Reggan en 1963, personnellement je n'en avais pas entendu parler, car ceci ne me rappelle absolument rien ! Sans doute étais-je cloîtré à la Station Emission, loin de tout et n'avions pas été prévenus.
    Par contre, j'ai failli assister au tir d'une Véronique. Enfin...

    Le tir était prévu en soirée et nous étions tous grimpés sur le toit des fillods pour assister à l'envol.
    Après un certain temps d'attente, rien de chez rien. Désabusés, nous descendîmes de nos toits apprenant que le "pétard" était resté en rade sur sa rampe de lancement.
    Plus tard j'appris qu'il y avait eu par la suite 3 tirs auxquels je n'avais pas assisté.
    Le premier, l'engin était tombé soit-disant au bout de la rampe >>> Panne d'essence je suppose (rire)
    La seconde s'envola, mais au lieu de prendre la trajectoire du désert, elle revint direction base, pour se planter sans dégats au beau milieu du camp des PLBT qui couraient alors dans tous les sens se demandant sans doute où tomberait la prochaine ??
    La troisième eut le succès que l'on pouvait prévoir, elle explosa sur la rampe détruisant ainsi l'outil de ces apprentis sorciers qui ont fait ARIANE.


    Lancements des fusées centaures depuis Reggan : (26.7 °N / 0.3°E)

    1961 : 2 Centaure
    1962 : 3 Centaure
    1963 : 1 Centaure
    1964 : 3 Centaure
    1965 : 1 Centaure
    Alain BROCHARD
    Alain BROCHARD

    Messages : 366
    Date d'inscription : 16/08/2009
    Age : 78
    Localisation : Le Verdon sur Mer 33123 (Gironde)

    Les fusées au Sahara Empty Les fusées

    Message  Alain BROCHARD 10.01.10 16:23

    Bonjour à tous

    Dernier article pour ce dimanche 10 janvier.

    LES FUSEES DU SAHARA

    Après quelques tirs de fusées ‘‘Centaure’’ et ‘‘Véronique’’ sur Reggan évoqués il y a quelques temps sur notre journal, je souhaitais vous présenter un document sur le tir de la fusée DIAMANT à Hammaguir.

    Mais avant de lire cet extrait du magazine AIR et COSMOS numéro spécial DIAMANT n° 129 du 4 décembre 1965. Je voulais vous raconter une petite anecdote qui ne manque pas de piquant, surtout si vous laissez votre propre imagination mettre des images derrière les mots.

    Fin des années 1960, quelques essais de tir étaient réalisés au Centre d’Essais des Landes.

    Un collègue du laboratoire d’essais de la société où je travaillais à l’époque, avait lui-même assisté à l’événement que je vais vous raconter :

    Ce jour là un tir devait être réalisé au CEL.
    Quel était le type d’engin je ne m’en souviens plus ! Il devait s’agir certainement d’un missile SSBS (sol, sol, balistique system) ou peut-être d’un missile MSBS (mer, sol, balistic system) !

    Le missile était composé de 3 étages, ces derniers étaient fixés entre eux par des boulons explosifs, dont le but était de séparer mécaniquement les étages entre eux pour l’allumage du suivant. C'est-à-dire au bon moment !!!

    Comme à chaque tir le personnel, occupant le bâtiment principal, était aux fenêtres pour voir l’engin s’élancer fièrement du silo puis se diriger vers l’Atlantique.
    Que se passa-t-il ce jour là ? Alors que le missile était au décollage, certains boulons explosifs sautèrent avant ‘‘l’heure’’ libérant à moitié les étages, et ce fut tel un serpent de mer, un engin démantibulé qui sortit du fût.
    Les premiers étages se désolidarisèrent rapidement, mais le troisième qui s’était allumé continuait sa croisière à travers les pins, les pompiers à ses trousses, quand il arriva en vue du parking auto.
    Une petite dune, il rebondit, passa au-dessus des voitures se dirigeant alors vers le bâtiment où les spectateurs horrifiés couraient vers escaliers et ascenseurs pour échapper au massacre qui les guettaient, la poudre d’escampette quoi !
    Mais malgré la loi de ‘‘MURPHY’’, une seconde dune servit à nouveau de tremplin faisant que notre engin passa au-dessus du bâtiment, pour aller se perdre dans la forêt, pompiers toujours à ses trousses.
    Bref, épisode de l’apprentissage de ces technologies, digne d’un film des plus comiques !!!
    L’histoire de la Véronique de Reggan recommençait.
    Je vous avais déjà dit, que lors d’un tir à Reggan, alors que la fusée se dirigeait vers le Tanezrouft, l’idée lui pris de revenir vers le plateau, pour finalement se planter heureusement sans dégâts, au beau milieu du camp des PLBT, qui en courant dans tous les sens, se disaient que ces damnés Français n’en finiraient jamais avec leurs expériences impossibles !!!

    Mais plus tard, serait ARIANE.

    Conclusion, comme les WC, les abris ne doivent jamais être trop loin.

    Je vous laisse maintenant revenir à Colomb-Béchar pour découvrir le tir de la fusée DIAMANT :
    http://groupedetransport3.ifrance.com/Diamant.htm


    ----------------------------------------
    - Le Centre d'Essais des Landes :
    http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_europeen/albion/centre_dessai_landes.htm

    - Le Centre d'Essais de Lancement de Missiles - Wikipédia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_d'Essais_de_Lancement_de_Missiles
    - SSBS & MSBS :
    http://fuseurop.univ-perp.fr/1sbs_f.htm

    - Loi de MURPHY : Quand tout va mal, tout va mal ! :
    www.douze.net/murphy.php


    Alain BROCHARD Janvier 2010
    Gérard LACOUR
    Gérard LACOUR

    Messages : 22
    Date d'inscription : 15/11/2009
    Age : 76
    Localisation : Châteauroux 36000 tél . 02 54 34 20 07

    Les fusées au Sahara Empty Re: Les fusées au Sahara

    Message  Gérard LACOUR 10.01.10 17:09

    Bonjour Alain,
    J'ai assisté aux trois tirs des fusées Centaure en 1964 et elles sont très bien parties, elles sont montées à 120 km de hauteur et ont répandu un nuage de sodium.
    Amicalement
    Gérard.
    Alain BROCHARD
    Alain BROCHARD

    Messages : 366
    Date d'inscription : 16/08/2009
    Age : 78
    Localisation : Le Verdon sur Mer 33123 (Gironde)

    Les fusées au Sahara Empty Les fusées du SAHARA

    Message  Alain BROCHARD 10.01.10 18:35

    Salut Gérard, bonsoir à tous

    À l'époque où j'étais à Reggan, les nuages de sodium étaient ceux des engins de Colomb-Béchar.
    Malheureusement je n'ai pas pu voir de tirs réussis à Reggan.
    Mais tu pourrais sans doute nous donner plus de détails sur ces spectacles dignes des meilleurs feux d'artifices.
    Merci à toi.

    Amitiés.
    Alain
    Gérard LACOUR
    Gérard LACOUR

    Messages : 22
    Date d'inscription : 15/11/2009
    Age : 76
    Localisation : Châteauroux 36000 tél . 02 54 34 20 07

    Les fusées au Sahara Empty Re: Les fusées au Sahara

    Message  Gérard LACOUR 14.01.10 14:34

    Bonjour Alain,
    Pour moi ce fut une expérience formidable, le premier tir a eu lieu le jeudi 5 novembre à 17h40, le 2ème à 22h50, pour le 3ème tir je me suis levé à 4h30 et avec un copain de la météo, on a rejoint le bâtiment de l'escale. Lui est resté à son bureau, moi je suis monté à la tour de contrôle pour voir le tir. La tour de contrôle étant fermée, j'étais le seul de l'aviation à regarder le tir, au départ de la fusée à 5h29 il y a eu un flash formidable qui a éclairé le désert, puis un bruit formidable avec force qui faisait tout trembler, et même l'intérieur du corps, ce fut un instant formidable.
    Amicalement
    Gérard.

    Contenu sponsorisé

    Les fusées au Sahara Empty Re: Les fusées au Sahara

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 18.09.21 4:42