Journal du 3ème Groupe de Transport

Journal interactif des anciens tringlots sahariens du 3ème GT et autres sahariens

-12%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez 250€ à dépenser
220 € 250 €
Voir le deal

4 participants

    LES CARAVANES

    Alain CHUETTE
    Alain CHUETTE

    Messages : 590
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 75
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    LES CARAVANES Empty LES CARAVANES

    Message  Alain CHUETTE 17.01.10 12:56

    LES CARAVANES

    L’Azelai, nom prestigieux d’un événement considérable.



    LES CARAVANES Carava11

    PHOTO

    JEAN-MARC DUROU


    Retour à l'article sur le site

    http://groupedetransport3.ifrance.com/Lescaravanes.htm
    Roland DIONET
    Roland DIONET

    Messages : 439
    Date d'inscription : 12/08/2009
    Age : 76

    LES CARAVANES Empty Re: LES CARAVANES

    Message  Roland DIONET 17.01.10 17:35

    Bonjour Alain, bonjour à tous,

    Oui le monde a changé très vite depuis le début du 20° siècle. Nous en avons déjà parlé dans différents posts, tel celui sur les poubelles. Peut-être un peu trop vite au détriment de certains. Ce que l’on appelle l’évolution ou la modernisation ne profite malheureusement à tous. Je pense souvent à ce que me racontait mon père né en 1913, sa grand-mère ni lui n’avaient vu de train, ils ont dû faire 30 kms à pied pour voir passer le premier train près d’Arras, il a installé l’électricité chez elle quand elle est arrivée dans la région. Elle avait connu Napoléon III, et les loups dans les bois environnants. A l’époque il n’y avait pas de serrure aux maisons, bien au contraire, elles étaient ouvertes avec de quoi manger pour un passager. A chaque mariage les gens du village se rassemblaient pour construire la "maison" des jeunes mariés. Et pourtant cela n’est pas si loin. Tous ces bouleversements ont affecté naturellement l’ensemble de la planète, y compris les caravanes qui sont remplacées par des camions, au nom de la RENTABILITE. Peut-être va ainsi la vie, ou comme disent les caravaniers Inch’allah.

    Amicalement.

    Roland
    Bernard POTIER
    Bernard POTIER

    Messages : 27
    Date d'inscription : 07/09/2009
    Age : 74
    Localisation : DECHY

    LES CARAVANES Empty Les caravanes

    Message  Bernard POTIER 17.01.10 18:25

    Bsr Roland, à tous
    Ce n'est que la triste vérité, mon grand père est dcd en 1968, s'il revenait au monde, il remeurt aussitôt rien qu'en voyant son environnement, il était cultivateur et nos terres se situaient où sont implantés AUCHAN DOUAI et le CH de DECHY, avant ce n'étaient que des champs de poireaux, de choux, d'oignons où est ce bon temps où l'on savait vivre et on se connaissait tous.
    Il n'y avait pas d'internet, le tph était une denrée rare et j'en passe mais nous savions vivre et nous démerder seul, ce qui n'est plus le cas de certains jeunes, mais le progrès a fait que...............
    Pourrions nous revenir au quinquet ou aux bougies ?, la bonne bouffe de nos grands mères persiste mais elle fait grossir et alors mieux vaut MAC DO.
    Allez salut à tous Amitiés
    Bernard
    avatar
    Bernard GANGLOFF

    Messages : 3
    Date d'inscription : 01/12/2010
    Age : 66
    Localisation : 57430 SARRALBE

    LES CARAVANES Empty Les caravanes

    Message  Bernard GANGLOFF 19.12.10 8:30

    Bonjour à tous

    Le « seuil de l’époque » où a débuté cette gigantesque accélération du temps et de l’histoire se situe en 1750. (Selon Hartmut Rosa, auteur du livre « Accélération »). Depuis lors nous assistons à une accélération du rythme de la vie, du monde, de la société et du temps. Il est vrai que nos parents s’en plaignaient déjà, nos grands-parents aussi… mais jamais, il est vrai, cette accélération n’a été aussi importante que les trente dernières années. Et derrière tout cela se cache cette sacrée modernité qui se caractérise (je cite l’auteur) par le fait : que « l’usure physique » est continuellement supplantée par « l’usure morale ». (On remplace les objets parce qu’ils sont techniquement « dépassés » ou « démodés » et non parce qu’ils sont usés…)
    Ainsi, nous devons nous battre pour rester « dans le coup », sinon nous risquons de nous faire dépasser. De nos jours, toujours selon Hartmut Rosa , l’image idéale des gens âgés n’est plus celle du vieux sage, mais celui ou celle qui, encore souple, ne vieillit pas vraiment, et ne répugne pas à assimiler activement les nouveautés. En d’autres termes, et selon la société d’aujourd’hui, nous serions condamnés à rester jeunes. Voilà de quoi apporter du grain au moulin…
    Vos messages, très intéressants, (du 17.01.10 ) me suggèrent encore un autre commentaire et, pour celui-ci, je m’appuierai sur une réflexion de Claude Lévi-Strauss :
    « Tantôt voyageur ancien, confronté à un prodigieux spectacle dont tout ou presque lui échappait -pire encore, inspirait raillerie et dégoût ; tantôt voyageur moderne, courant après les vestiges d’une réalité disparue. » Je crois que, de nos jours où les choses s’accélèrent, nous sommes plutôt concernés par la deuxième affirmation mais, en y réfléchissant de plus près, on s’aperçoit aussi que « le voyageur ancien », et cela depuis toujours, n’est pas celui qui tire le plus d’avantages de sa situation.
    Bernard Gangloff












    Contenu sponsorisé

    LES CARAVANES Empty Re: LES CARAVANES

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 18.09.21 3:49