Journal du 3ème Groupe de Transport

Journal interactif des anciens tringlots sahariens du 3ème GT et autres sahariens


    L’expansion de l’automobile

    Partagez

    Alain CHUETTE

    Messages : 562
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 71
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    L’expansion de l’automobile

    Message  Alain CHUETTE le 24.04.10 22:55

    L’expansion de l’automobile






    http://groupedetransport3.ifrance.com/ExpansionAuto.htm

    Jean-Marie LE MOING

    Messages : 1028
    Date d'inscription : 29/08/2009
    Age : 70
    Localisation : Genets 50530

    Re: L’expansion de l’automobile

    Message  Jean-Marie LE MOING le 24.04.10 23:44

    Salut Alain,
    Bravo ,
    Un sujet très intéressant,très bien présenté;
    Qui va intéresser nos camarades sahariens,
    Ma grand mère née en 1876 à Yerville Seine Maritime,me racontait qu'elle voyait passer la voiture "sans chevaux" de
    Mr Édouard Delamare-Deboutteville,
    Amicalement
    Jean Marie

    Jean-Marie LE MOING

    Messages : 1028
    Date d'inscription : 29/08/2009
    Age : 70
    Localisation : Genets 50530

    Re: L’expansion de l’automobile

    Message  Jean-Marie LE MOING le 25.04.10 13:55

    Bonjour à tous,
    L'histoire; donne toujours des doutes

    1679-1681. Chariot à vapeur du R. P. Verbiest



    CE n'est ni à l'Anglais Denis Papin ni au Français Cugnot, comme on le croit généralement, que revient l'honneur d'avoir construit le premier véhicule automobile : c'est à un Belge, le R. P. VERBIEST, de la Compagnie de Jésus. Ce missionnaire, qui résida en Chine de 1672 à 1686, créa en effet un bien curieux véhicule pour distraire l'Empereur de Chine et sa Cour. Le chariot à vapeur en question est décrit en latin dans le livre du Père VERBIEST, Astronomia Europae, ouvrage conservé à la Bibliothèque Nationale de New York. Les historiens ne sont pas d'accord sur la date exacte de la réalisation du véhicule. Certains la situent en 1681. Mais, suivant des textes chinois non moins dignes de foi, l'essai eut lieu en 1679. Quoi qu'il en soit, ces textes décrivent ainsi la machine du Jésuite belge : elle mesurait deux pieds de long (soit environ 65 cm) et était actionnée par un éolipyle que chauffaient des braises ardentes. Le jet de vapeur frappait une roue horizontale comportant des pales et engrenant les roues motrices avant. Le chariot fut essayé dans la grande cour du palais impérial de Pékin. Au milieu de l'axe des roues postérieures, un timon très flexible était relié à une roue d'un diamètre plus grand facile à manoeuvrer. Le chariot tourna en rond dans la cour du Palais Impérial au grand enthousiasme des spectateurs. L'Empereur de Chine combla d'honneurs le Père VERBIEST. Mais la découverte de celui-ci en resta là : on la considérait comme un très beau jouet, sans y attacher plus d'importance... Jouet qui, cependant, ne fut pas oublié par les jésuites résidant en Chine, car une expérience à peu près semblable se déroula de nouveau à Pékin au début du XVIIIe siècle. Cette fois encore, l'essai eut lieu en présence de l'Empereur de. Chine. Le constructeur de l'engin était un Italien, le R. P. Grimaldi. Le nouveau chariot à éolipyle ressemblait fort à celui du R. P. VERBIEST. Il semble d'ailleurs que le véhicule du missionnaire belge ait servi de modèle à son successeur italien.
    J'ai trouvé ce site très intéressant

    http://users.skynet.be/tintinpassion/VOIRSAVOIR/Auto/Pages_auto/Auto_002.html

    A consulter
    Amicalement
    Jean Marie

    Alain CHUETTE

    Messages : 562
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 71
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    Re: L’expansion de l’automobile

    Message  Alain CHUETTE le 27.04.10 22:28

    Bonjour à tous,

    Salut Jean Marie,

    Quelques petites précisions sur Ferdinand Verbiest et sur L’Eolipyle

    Ferdinand Verbiest, né le 9 octobre 1623 à Pittem, Flandre Occidentale, Belgique et décédé le 28 janvier 1688 à Pékin (Chine), était un prêtre jésuite belge qui obtint les plus grands honneurs et occupa comme 'Président du tribunal des Mathématiques' une position de grande influence dans l'empire chinois.
    Esprit ouvert et génial, Verbiest expérimenta en mécanique et étudia également l'utilisation de la vapeur. Il semble bien que, longtemps avant qu’on ne le fasse en Europe, il construisit le premier véhicule propulsé à la vapeur.





    Éolipyle

    L'éolipyle (lat. æolipila, "boule d'Éole") est une machine à vapeur et à réaction conçue par Héron d'Alexandrie (80 av. J.-C.).



    Héron d'Alexandrie ou Héron l'Ancien, est un ingénieur, un mécanicien et un mathématicien grec du Ier siècle après J.-C ; il crée des automates mus par l’eau, s’intéresse à la vapeur et à l’air comprimé.
    Héron d'Alexandrie a conçu de nombreuses machines hydrauliques. Il est à l'origine de l'éolipyle (porte d'Eole), machine pneumatique constituée d’une sphère fixée sur un axe et équipée de deux tubes coudés sortant de manière opposée.
    En chauffant l'eau contenue dans la chaudière inférieure, la vapeur d'eau formée, donne en s’échappant un mouvement de rotation à la sphère.
    En effet, de cette chaudière sort un tube creux relié à une sphère pouvant tourner autour d'un axe horizontal et comportant deux autres petits tubes perpendiculaires à l'axe laissant sortir la vapeur.
    Elle n'était à l'origine utilisée que comme attraction de divertissement et trouvait sa place dans des salons, son potentiel de source d'énergie étant négligé.
    L'éolipyle fut reconstitué en 1978, pour étude, par John Landels, chercheur anglais. La vapeur qui s'échappe par les tubes crée un couple de forces qui fait tourner la sphère à une vitesse d'environ 1500 tours par minute. Néanmoins, la perte de chaleur est importante : pour fonctionner de manière continuelle, la machine devrait consommer plusieurs centaines de kilos de bois par heure.
    Ainsi, à défaut de charbon, fonte, joints et soupapes, l'éolipyle ne pouvait déclencher de révolution industrielle.

    Ces hommes ont bien participés au développement de la vapeur mais pour le premier, il s’agit de jouet, pour le second il s’agit d’automates, mais dans aucun cas de véhicule automobile pouvant transporter des hommes ou du matériel !
    Conclusion, c’et bien Nicolas Joseph Cugnot qui a conçu et réalisé, entre 1769 et 1771, le premier véhicule automobile jamais construit.


    Amicalement,
    Alain.

    Contenu sponsorisé

    Re: L’expansion de l’automobile

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:54


      La date/heure actuelle est 04.12.16 3:54