Journal du 3ème Groupe de Transport

Journal interactif des anciens tringlots sahariens du 3ème GT et autres sahariens


    Le Puits Brencklé

    Partagez

    Alain BROCHARD

    Messages : 356
    Date d'inscription : 16/08/2009
    Age : 73
    Localisation : Le Verdon sur Mer 33123 (Gironde)

    Le Puits Brencklé

    Message  Alain BROCHARD le 12.05.13 11:26

    Bonjour à tous,

    Je profite du Journal Interactif pour faire un appel « au peuple » comme on dit !
    J’ai reçu récemment la photo d’une « pierre » sur laquelle la Compagnie Auto du 1er Régiment Etranger d'Infanterie a gravé, en février 1938, le nom d’un puits qu’elle avait très certainement creusé : Le PUITS BRENCKLÉ …



    Lorsque cette photo fut prise, Salim mon correspondant n’était pas équipé d’un GPS pour me donner les coordonnées de l’endroit où cette pierre avait été vue.
    Il me dit qu’au Nord d’Adrar, au niveau de Sbaa, le puits se situerait en direction de l’oasis de Tabelbala.
    Après avoir consulté les différentes cartes et documents en notre possession, je découvre un Bordj Brencklé au niveau de Tabelbala.
    Le puits du même nom se situait-il au Bordj ou sur la piste accédant à ce Bordj ? telle est la question.

    En me plongeant dans les différentes cartes et autres documents, je reste étonné de voir le travail de repérage des points d’eau, les puits creusés, sans oublier la réalisation des nombreux Bordjs et autres forts qui ont pu voir le jour au cours de la période française dans ces territoires du sud.

    Je ne manquerai pas de rappeler ici l’excellent livre de mon ami Jean-Charles Humbert qu’il publie aux Éditions R. CHABAUD, livre intitulé SAHARA, LES TRACES DE L’HOMME. Je vous recommande cet ouvrage dont le texte est étonnamment illustré de ces images qui nous font ressentir cette nostalgie de ce Sahara qui ne nous a jamais quittés !

    Tous vos témoignages ne seront que les bienvenus.
    Amitiés à tous
    Alain

    Alain CHUETTE

    Messages : 562
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 71
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    Re: Le Puits Brencklé

    Message  Alain CHUETTE le 03.06.13 21:58

    Bonjour a tous ;
    Bonjour Alain,

    Y a t il un rapport entre ce puits et le lieutenant Emile Brencklé ?
    Ont il donné à ce puits le nom de ce lieutenant en souvenir?




    Le Lieutenant Emile Brencklé
    de la 2ème Compagnie Montée Motorisée du 1er Régiment Etranger

    Pendant 15 mois il s'adapte très rapidement au point que ceux qui l'ont vécu raconteront le "Groupement Brencklé" avec son degré de perfectionnisme. Les maniements d'armes y étaient d'une extrême précision. Le travail de la marche, de la présentation, du combat et du tir était ses grands objectifs. Lorsque son groupement obtenait au tir moins de 50% de très bons résultats son humeur devenait massacrante et la conséquence immédiate était une marche de 30 à 40 kilomètres avec chargement complet et le sous-lieutenant Brencklé toujours devant, montrait l'exemple.

    Instruisant parfois plus de 400 recrues, il exerçait un véritable ascendant sur ses hommes. Il est décrit comme un homme rude, franc, au bon coeur, modeste, excellent camarade toujours prêt à rendre service.

    Il demande à maintes reprises à partir au Maroc pour participer aux opérations. En juin 1928 il est affecté au 2ème Etranger et muté en aout de la même année à la 1ère Compagnie Montée

    Ainsi il prend part aux combats de l'oued-Safsaf, de Merdané et de Tarda en 1930 puis de l'Arembo en 1931.

    Il gagne sa première citation en 1930 : "brillante conduite depuis deux ans au cours de nombreuses tournées de police et poursuites de djichs dans le territoire Sud, en particulier le 17 février 1930 au combat de Safsaf. Belle attitude au feu, le 12 mai 1930 à Hassi-Merdane".

    Blessé au combat de Tarda il est fait chevalier de la Légion d'honneur avec cette superbe citation : "le 31 aout 1930, au cours d'un combat en retraite de près de 20 kilomètres, entre Tarda et Tadighoust, bien que blessé des le début de l'action, s'est battu avec acharnement pendant trois heures. A sauvé une de ses sections sur le point d'être détruite. Par son esprit de sacrifice, a contribué par une très large part à éviter l'encerclement et l'anéantissement du détachement".

    Le Journal de Marche du 2ème Etranger écrit "une place toute spéciale doit être faite au lieutenant Brencklé.... luttant furieusement, galvanisant ses hommes... se précipitant toujours vers ses fractions en péril et en imposant à l'ennemi ... ". Il a été décrit attendant l'ennemi la baïonnette à la main puis, blessé à l'épaule droite, il aura vu mourir quatorze de ses légionnaires et jeté lui-même une de ses mitrailleuses après l'avoir rendu inutilisable en frappant le couloir d'alimentation sur une pierre.
    Après ce combat, Brencklé écrit à un de ses amis "...quels hommes, quels soldats nos légionnaires. Si tu les avais vus combattre et mourir. On peut se mettre à genoux devant eux".

    En aout 1931 il fait l'objet de félicitations officielles pour sa direction de la construction des bâtiments du territoire de Ksar-es-Souk.

    Fin 1931 il est à nouveau cité à l'ordre du régiment : "le 18 novembre 1911, devant Tiffou-Nassine, a, pendant trois heures, commandé sous le feu, des tirs du groupe de mitrailleuses de la Compagnie, retardant la marche de l'ennemi qui cherchait à tourner la position ...".

    Le 29 janvier 1933 il rejoint sur sa demande la 2ème Compagnie Motorisée du 1er Etranger où il trouvera une mort glorieuse.



    LE TRAIT D’UNION
    DE L’A.A.L.E.P.
    Le Journal de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Paris




    Numéro 70 - Mars 2009


    Amicalement
    Àlain

      La date/heure actuelle est 09.12.16 11:34