Journal du 3ème Groupe de Transport

Journal interactif des anciens tringlots sahariens du 3ème GT et autres sahariens


    J' Y ETAIS !!!! (AU SAHARA MAIS PAS A REGGAN)

    Partagez

    Daniel FAROU

    Messages : 5
    Date d'inscription : 27/01/2013
    Age : 77
    Localisation : seine maritime

    J' Y ETAIS !!!! (AU SAHARA MAIS PAS A REGGAN)

    Message  Daniel FAROU le 28.01.13 12:53

    Bonjour à tous
    J' ai rejoins hier soir votre site car je suis un ancien saharien et ce désert m' a marqué toute ma vie.
    Appelé du contingent fin 1960 ( classe 60 2b), j' ai fait mes classes à Maison Carré puis école du chiffre à Ben Aknoun (annexe de l ' école des transmission d' AFN).
    J'ai ensuite été affecté à la 1 ère COMPAGNIE SAHARIENNE DE TRANSMISSION basée à Colomb Béchar puis envoyé au centre de transmission de TINDOUF.
    Beaucoup de temps libre pendant un an et demi , ce qui m' a permis d' arpenter la hamada et de jouer le naturaliste : collection de silex taillés, d' insectes ,un herbier et taxidermie ( lézards ,têtes de chacal et de gazelle).
    j' ai fait pas mal de diapos que j' ai numérisées recemment et bricolé un diaporama. Je pourrai le mettre en ligne ou au moins des photos, lorsque j' aurai un peu plus d' expérience sur votre site.
    je suis très intéressé par tous les articles paru sur le site que je n' ai pas encore complètement parcouru.
    Peut être pourrai-je même retrouver des anciens de TINDOUF......
    A + donc
    D.FAROU

    Daniel FAROU

    Messages : 5
    Date d'inscription : 27/01/2013
    Age : 77
    Localisation : seine maritime

    SEJOUR A TINDOUF (1ère Compagnie Saharienne de Transmission)

    Message  Daniel FAROU le 29.01.13 18:34

    Bonjour,
    Mon séjour à TINDOUF a duré de mai 1961 à octobre 1962
    Au centre des transmissions du Bordj RESSOT ( je crois?)
    A plus , bien amicalement
    D.FAROU

    Alain BROCHARD

    Messages : 356
    Date d'inscription : 16/08/2009
    Age : 73
    Localisation : Le Verdon sur Mer 33123 (Gironde)

    50 ans après

    Message  Alain BROCHARD le 17.04.13 11:58

    SAHARA, j’avais 20 ans !


    Tout à coup la réalité nous arrivait en pleine gueule, nous y étions !

    Le Noratlas venait de se vider de sa cargaison de ‘‘bidasses’’, et dans l’instant nous venions de passer de la civilisation à Reggan, Reggan, que l’atome avait fait connaître à quiconque.

    Je dis quiconque car beaucoup d’entre nous furent surpris de la situation géographique de ce ‘‘petit poste militaire ’’ comme ils disaient autrefois, poste militaire devenu au travers de Reggan-plateau le premier Centre Saharien d’Essais Militaires français !

    Bref tout ça pour dire que nous avions débarqué dans les territoires du sud, au cœur même du Sahara.

    Tous sonnés à la sortie de l’avion, passant d’un froid relatif lié à l’altitude du vol dans un avion non pressurisé, ni chauffé passant du confort de sièges ‘‘paras’’ à la réalité du climat local !!!

    De suite, la chaleur, il était à peu près midi, première vision, du sable en suspension, sable rougeâtre, malgré tout ce n’était pas le désert, une tour de contrôle, des hangars ci et là, et… le bar de l’arrivée, l’endroit était habité par l’homme !!

    La plongée brutale dans ce milieu auquel nous n’étions absolument pas préparés, à cet environnement auquel il nous faudrait nous acclimater au plus vite !

    Première préoccupation, savoir où nous serions logés, puis il était l’heure du casse-croûte !

    La file d’attente sous ce soleil qui semblait tout fixer au sol, comme un énorme flash aurait pu le faire sur un papier photo où l’image aurait disparu de cette lumière trop intense... Mais ici le papier se révélait être ce sable qui nous brûlait déjà les pieds.

    Et pourtant nous étions mi-avril, que serait-ce en juillet ??

    Autre monde, autre temps de vie, nous devions coller avec cet environnement qu’il faudrait apprécier, qu’il ne faudrait pas subir.

    Déjà la journée avançait à un rythme différent, la sieste obligatoire dans les différentes chambres et fillods où l’on nous avait répartis.

    Distribution de vêtements plus adaptés, les casques lourds (traînés jusque là !), remplacés par le chapeau de brousse, etc., etc.

    La vie de ‘‘saharien’’ allait commencer !

    Bien sûr les anciens étaient là pour nous guider et la solidarité à Reggan n’était pas un vain mot. Demain nous serions confrontés à notre ‘‘employeur’’.

    Dès le lendemain nous étions dispatchés suivant nos compétences, enfin je le suppose. Personnellement avec Jacques et Denis ce fut direction la station émission.

    Amitiés à tous
    Alain



    Contenu sponsorisé

    Re: J' Y ETAIS !!!! (AU SAHARA MAIS PAS A REGGAN)

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:56


      La date/heure actuelle est 04.12.16 3:56