Journal du 3ème Groupe de Transport

Journal interactif des anciens tringlots sahariens du 3ème GT et autres sahariens


    la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Partagez
    avatar
    Henri CASTEL

    Messages : 41
    Date d'inscription : 29/11/2010

    la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Henri CASTEL le 02.04.11 14:48

    [b]Bonjour à tous

    Ce livre raconte la première liaison automobile Bechar,Adrar,Aoulef par des militaires Français.
    Quelques années plus tard l'officier qui commandait cette mission,fut chargé par André Citroën d'organiser une expédition comprenant cinq autochenilles,pour rallier Touggourt à Tombouctou.A la préparation decette expédition participèrent les aviateurs Georges et René Estienne.
    Ils décidèrent de passer par In Salah et Arak.
    .Tous ces noms rappelleront des souvenirs à tous les Sahariens,quelles que furent leurs fonctions durant leur séjour.
    C'est l'épopée humaine,d'hommes courageux,qui ouvrirent les pistes sur lesquelles le 3èmeGT executa,bien des années plus tard,ce que j'appelle poétiquement# la trilogie Regganniéne;GLR,GBC,GBO #.
    Bonne lecture

    Amicalement

    Henri





    avatar
    Alain CHUETTE

    Messages : 569
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 73
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Alain CHUETTE le 02.04.11 17:21

    Bonjour à tous;

    Salut Henri,

    Les chenilles imaginées par le Français Kégresse, pour permettre au tsar d'aller chasser dans la neige en voiture, vont permettre à Citroën de traverser le Sahara dès 1923, puis de s'illustrer dans la Croisière Noire 1924 et la Croisière Jaune 1931, deux épopées mémorables.




    Voiture équipée de chenilles sur le sol Egyptien

    Amicalement
    Alain.
    avatar
    Henri CASTEL

    Messages : 41
    Date d'inscription : 29/11/2010

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Henri CASTEL le 02.04.11 19:59

    Bonsoir Alain

    C'est bien Kégresse qui imagina ces chenilles.
    Elles furent téstées sur les Citroën dans les modestes dunes d'Ermenonville,
    et sur les pentes du mont Dore avant de partir pour le Sahara.
    avatar
    Jean-Marie COTTENCEAU

    Messages : 64
    Date d'inscription : 03/10/2009
    Age : 72
    Localisation : 17390 La Tremblade

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Jean-Marie COTTENCEAU le 03.04.11 10:51

    Bonjour Henri et à tous,

    La famille Audouin-Dubreuil a toujours ses attaches pas très loin de chez moi à St Jean-d'Angely (17), lors de l'une des fêtes annuelles "René Caillié" à Mauzé sur le Mignon (79)- 30 kms de St Jean d'Angely - j'ai pu voir l'un des véhicules qui a participé à cette traversée voici une copie de l'affiche qui a commémoré cet évènement et le véhicule en l'état à ce jour.




    Pour complèter ce sujet :

    http://www.lyceeaudouindubreuil.fr/spip19/spip.php?rubrique117

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Audouin-Dubreuil

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Croisi%C3%A8re_noire

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Cailli%C3%A9

    Passez une bonne journée et portez vous bien

    Bien amicalement

    Jean-Marie
    avatar
    Henri CASTEL

    Messages : 41
    Date d'inscription : 29/11/2010

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Henri CASTEL le 03.04.11 11:55

    [flash][/flash]Bonjour Jean Marie Bonjour à tous

    René Caillé et Audouin-Dubreuil étaient d'Aunis et Saintonge.

    C'est aprés avoir vu gravées trois inscriptions sur une tombe " René Caillé,Sahara,Tombouctou " qu'Audouin-Dubreuil,alors agé de sept ans,que commencèrent les rêves et fantasmes qui allaient,insidieusement orienter ses choix,et vouer une grande passion pour le Sahara.

    Dés qu'Audouin-Dubreuil parvint à Tombouctou,il s'empressa d'aller visiter la maison ou vécut son compatriote "René Caillé".Il s'assit face à la petite ouverture par laquelle René Caillé voyait la ville et écrivit ses souvenirs.

    Bien Amicalement

    Henri
    avatar
    Alain CHUETTE

    Messages : 569
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 73
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Alain CHUETTE le 03.04.11 12:09

    Bonjour à tous;

    Salut Henri,

    Les Croisières de Citroën

    La Croisière noire, relevant à la fois de l’aventure coloniale, du raid automobile et de l’opération publicitaire, est née de la volonté d’un homme, André Citroën. Après la Première Guerre mondiale, ce brillant polytechnicien a l’idée, inédite en France, de construire et de commercialiser une voiture populaire : organisées selon les méthodes mises en œuvre par l’Américain Ford à la même époque, ses usines du quai de Javel fabriquent dès 1919 le modèle A, une torpédo de 8 CV. En 1928, la production atteint 400 voitures par jour. Parallèlement, l’industriel décide de financer de grandes expéditions intercontinentales pour accroître la notoriété de sa marque.
    Après une première traversée du Sahara, en 1922, a lieu la Croisière noire : cette expédition, dite aussi « Citroën-Centre-Afrique », ou encore « 2e mission Haardt Audouin-Dubreuil » relie Colomb-Béchar à Tananarive, à travers le Hoggar et le Tchad, en dix mois (d’octobre 1924 à juin 1925).
    Couronnée de succès, elle est suivie en 1931-1932 de la Croisière jaune, au cours de laquelle deux groupes partis de Méditerranée traversent l’Asie jusqu’au Pacifique en passant par le Levant, le Tibet et la Mongolie. Enfin, la Croisière blanche se déroule en 1934 sur le continent nord-américain qu’elle parcourt de Chicago à l’Alaska.
    Les aventuriers voyagent à bord de véhicules « tout-terrain » construits par les usines d’André Citroën et pour lesquels celui-ci a acquis en 1920 un brevet de chenilles en caoutchouc. Les différentes Croisières ont pour objectif de tester le véhicule et, plus généralement, de populariser les voitures de la marque aux chevrons. L’autochenille de 10 CV avec une remorque est imposante ; pendant la traversée du Sahara en 1922, elle roule à une vitesse variant entre 5 et 20 km/h selon les terrains et consomme 30 litres aux cent kilomètres.
    Si Citroën eut d’autres coups de génie (comme l’illumination de la Concorde, de l’Arc de triomphe et de la tour Eiffel), les Croisières constituent ses « plus beaux fleurons publicitaires ». Elles permirent de faire connaître ses véhicules, mais aussi de vanter la qualité d’un matériel résistant à des conditions extrêmes (ce qui n’empêcha pas Citroën de déposer son bilan en 1934).

    Les Croisières de Citroën : publicité et colonialisme dans l'entre-deux-guerres

    Auteur : Ivan JABLONKA.

    avatar
    Henri CASTEL

    Messages : 41
    Date d'inscription : 29/11/2010

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Henri CASTEL le 04.04.11 18:11

    Bonjour à tous

    Louis Audouin-Dubreuil,fils d'un producteur de Cognac,était un sacré personnage
    passionné d'automobile. Il raconte dans ses mémoires: L'Automobile avait été pour moi une telle passion,qu'en 1910 ( je comptais alors 22 ans ) j'avais négocié contre une << Automobilette >> toute la récolte d'eau-de-vie de l'année.

    Je ne sais pas à combién se négociait le litre d'eau-de-vie à cette époque mais cela devait représenter une somme assez coquette pour ce genre de véhicule.

    Amicalement

    Henri
    avatar
    Alain CHUETTE

    Messages : 569
    Date d'inscription : 18/08/2009
    Age : 73
    Localisation : Petit Couronne 76650 Seine Maritime

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Alain CHUETTE le 05.04.11 18:19

    Bonjour à tous,

    Salut Henri,

    Louis Audouin Dubreuil

    L’Explorateur et écrivain, amoureux de Zarzis

    2 Août 1887 : Naissance à Saint Jean d’Angély. Son père est négociant en cognac et dirige les établissements Audouin-Frères créés sous Louis XIV. Sa mère, Marie de Reboul, peintre fleuriste, descend d’une famille ancienne fixée au château de la Laigne , à cinq kilomètres de Saint Jean d’Angély. Enfance paisible, études jusqu’au bac au collège de Tivoli à Bordeaux puis à Poitiers chez les Pères.
    En 1911, il prend la succession de son père mais lorsque la première guerre mondiale éclate, il rejoint le 10ème régiment de hussards de cavalerie. Il va combattre sur tous les fronts durant quatre ans et aura de nombreuses décorations militaires.

    Le 2 août 1914, jour de la déclaration de guerre, il fête ses 27 ans et, mobilisé, part rejoindre le 10e Hussards. Durant les premières années de la Grande Guerre, il connaitra les champs de bataille de la Marne, les tranchées d’Artois, celles du Four de Paris en Argonne, l’offensive de Verdun de 1916, les tranchées de l’Yser. Après avoir reçu deux citations et la Croix de guerre, il est nommé lieutenant en 1916 et entre dans l’armée active. À la fin de cette même année, la cavalerie est dissoute. Il est versé dans l’aviation, obtient son brevet de pilote aviateur en janvier 1917 et va s’embarquer avec son escadrille pour la Tunisie.
    En 1917 l’aviation n’en est encore qu’à ses débuts, on vole sur de fragiles appareils Farman, Nieuport, Blériot. Ce sont d’étranges oiseaux aux ailes entoilées qui ne peuvent pas encore assurer les vols à longues distances, car ils doivent être ravitaillés en carburant tous les 200 km. En Tunisie, des terrains d’aviation existent déjà à Tunis, Sousse, Sfax, Gabès. À Médenine l’inventeur de l’aérosable le Commandant La Fargue organise le dernier terrain.

    Louis Audouin-Dubreuil avec ses aviateurs et six Farman rejoint Médenine, sous les ordres de La Fargue.
    Les missions d’aviation dont il est chargé sont diverses : création d’un camp d’aviation à Zarzis, missions de reconnaissance en avion sur la frontière libo-tunisienne et jusque dans l’extrême sud tunisien, repérage en mer des sous-marins allemands qui patrouillent proches des côtes, relevés topographiques et cartographiques. De plus, pendant deux année il va mettre au point, avec une équipe de mécaniciens, un véhicule capable de se déplacer sur tous les terrains. Une « section automobile de l’aviation tunisienne » est créée, composée de camionnettes Brasier réservées au dépannage, convoyage et ravitaillement des avions. Des pistes sont aménagées de Déhibat, à Fatnasia, à Tatahouine ; de Zarzis à Ben Gardane à Meched Salah ; etc. Toutes ces rudes missions sont assurées, conjointement, par les Compagnies montées, les Compagnies sahariennes, les aviateurs et techniciens.
    A Zarzis où il avait élu domicile et décider d’y reposer en paix, on se souvient encore de ses explorations en voitures Citroen de par le monde, de son talent d’écrivain et de sa grandeur d’âme.


    Amicalement,
    Alain.

    avatar
    Henri CASTEL

    Messages : 41
    Date d'inscription : 29/11/2010

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Henri CASTEL le 07.04.11 17:39

    Bojour à tous
    Bonjour Jean(s) Marie(s)
    Bonjour Alain


    J'ai rendu visite au site du Lycée "Louis Audouin-Dubreuil et j'ai trouvé
    les dates qui ont marqué la vie de ce pérsonnage.

    J'ai ainsi pu lire qu'il avait eu trois filles dont une prénommée "Dacine".Or, "Dacine",était une poétesse du Hoggar qu'"Audouin-Dubreuil" rencontra
    lors de son passage avec la mission Citroën.

    (Extrait du livre écrit par son autre fille "Ariane")





    Le Sahara marque profondément l'esprit de celui qui le découvre.

    Amicalement

    Henri
    avatar
    Jean-Marie LE MOING

    Messages : 1078
    Date d'inscription : 29/08/2009
    Age : 72
    Localisation : Genets 50530

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Jean-Marie LE MOING le 07.04.11 21:59

    Bonjour à tous

    1924
    Première traversée du Sahara par des voitures sans chenilles, réussie avec des Renault 10 CV munies de 6 roues jumelées.
    1925
    Première traversée de l'Afrique du nord au sud sur 23000 km, avec une 10
    CV Renault, conduite par le capitaine Delingette (et son épouse).

    Amicalement
    Jean Marie

    avatar
    Jean-Marie LE MOING

    Messages : 1078
    Date d'inscription : 29/08/2009
    Age : 72
    Localisation : Genets 50530

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Jean-Marie LE MOING le 08.04.11 8:22

    Bonjour à tous
    Il ne faut pas quitter ces années 20 sans souligner l'exploit du capitaine Jean BRUNETEAU qui effectue, en 1927, la première traversée du Sahara à moto, réalisant le premier "Paris-Dakar" à deux roues. Son itinéraire passe par Oran, Reggan, Gao
    mais cette aventure lui vaut un blâme de l'armée qui interdit les
    voyages au Sahara sans autorisation spéciale. Il démissionnera et
    effectuera deux autres raids, en automobile cette fois, dans les années
    30.



    Ce sont des moto belges, des 350cm3 à soupapes latérales, modèle M 70 de la FN (Fabrique Nationale d'Armes de Guerre ou FN en abrégé) qui sont utilisée par le français et ses deux compagnons belge

    Amicalement
    Jean Marie

    Contenu sponsorisé

    Re: la premièretraversée du Sahara en autochenille

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 21.09.18 21:49